Evènements

  

Coupe du monde jeunes Arco du 21 au 31 août 2019

 

Rock Master Festival 2019

 

 Escalade Stadium d'Arco, Trentino

Samedi 24 Août

Demi-finales principales: J Homme / YB Homme / YB FemmeFinales en tête: Homme JB / Homme YB / Femme YB

Dimanche 25 Août

Demi-finales principales: YA Homme / J Femme / YA Femme

Finales en tête: YA Homme / J Femme / YA Femme

Mardi 27 Août

Boulder Demi-finales: J Homme / YB Femme

Finales de vitesse: J Femme / Homme YA / Femme YA

Mercredi 28 Août

Boulder Sem-Finals: YB Homme

Finales Boulder: YB Féminin / J Masculin / YB Masculin

Vendredi 30  Août

Demi-finales Boulder: YA Homme / YA Femme / J Femme

Samedi 31 Août

Finales Boulder: YA Féminin / J Féminin / YA Masculin

Finales de vitesse: YB Femme / YB Homme / J Homme

 


 

 

Bloc Ossau Contest  

 

guetapan

 

14 septembre 2019

Site de Pont de Camp en Ossau

Blocs, vertes prairies, convivialité et montagnes : une recette qui marche pour le Bloc Ossau Contest !

Organisé depuis maintenant plusieurs années par l’association Guetapan, l’événement proposera aux participants de toutes catégories d’âges une cinquantaine de passages, du 2 au 8a, ainsi qu’un «trophée bloc ultime» décerné à celui ou celle qui vaincra un bloc encore vierge désigné par les organisateurs.

Pour plus d’informations sur le rassemblement et sur la cadre idyllique des lieux, rendez-vous sur le facebook du Bloc Ossau Contest.

  

 

Il y a 80 ans La Retirada

 

Du 10 septembre au 29 novembre

Cité des Pyrénées à Pau 

 

Hiver 1939, en quelques semaines, un demi-million d’Espagnols franchissent les Pyrénées pour trouver refuge en France.

Civils et défenseurs de la Seconde République d’Espagne fuient un pays désormais sous le joug de Franco et de ses alliés fascistes. C’est la Retirada, un exode d’une exceptionnelle ampleur qui marquera durablement notre région. Transis de froid, ayant tout abandonné dans leur fuite, plus de 500 000 Espagnols empruntent le plus souvent à pied la route du Perthus, de Cerbère, Prats de Mollo, Bourg-Madame…

Durant leur pénible exode, ils subiront les bombardements incessants de l’aviation fasciste. La faim et le froid feront également des ravages. Le gouvernement français, dépassé par l’ampleur des évènements, autorise d’abord les civils à franchir la frontière puis à partir du 5 février ce qui reste de l’armée en déroute. Les familles sont séparées lors de déchirantes opérations de triage. Les femmes, les enfants et les vieillards sont envoyés par groupe de 2000 à 3000 personnes  aux quatre coins de France tandis que les hommes sont parqués dans des camps. Dans les Pyrénées-Orientales, ceux d’Argelès, du Barcarès et de Saint-Cyprien sont construits à même le sable dans l’urgence et délimités par de simples barbelés. En arrivant, pour se protéger du froid la nuit, les hommes se couvrent de sable à défaut de couverture. Ils construiront eux-mêmes les premiers baraquements. Les conditions d’hygiène sont déplorables et les cas de dysenterie se multiplient.

Les camps du Vernet (09), de Septfonds (31), de Rivesaltes (66), de Rieucros (09), de Bram (11) et d’Agde (34) viennent compléter le dispositif dans la région. Le camp du Vernet a une place à part. C’est un camp disciplinaire réservé aux « indésirables étrangers », des soldats de l’armée républicaine, des volontaires des brigades internationales, des anarchistes.

Après l’exode viendra le temps de l’exil et Toulouse en deviendra la capitale. Tous les Espagnols ayant quitté leur pays comprennent que le retour en Espagne est impossible.

Entre Aragon et Bigorre, entre février et avril 1938, des milliers de civils  et de Républicains Espagnols fuyant leurs villages du Sobrabre, traversent les cols pyrénéens et arrivent en vallée d’Aure. Une « petite retirada » qui accompagne la réduction par l’armée franquiste de la résistance de la « Bolsa de Bielsa ».

Ce fut un prélude de l’exode massif qui eut lieu un an après.

L’exposition

La Bolsa de Bielsa – L’exode de la population civile vers la vallée d’Aure

Diputación Provincial de Huesca / Ville de Saint-Lary-Soulan / Musée de Bielsa / Fonds Alix 

La Bolsa de Bielsa fut le dernier des épisodes de guerre entre l’armée franquiste et l’armée républicaine sur le front d’Aragon, elle symbolisa  la ténacité de la résistance républicaine.

Durant les premières semaines de guerre, commencèrent à se former des groupes improvisés de combattants dispersés sur tout le territoire aragonais qui plus tard se groupèrent en centuries républicaines, s’unifièrent en brigades pour finalement former la 43ème Division, avec 4500 hommes sous le commandement de Antonio Beltran « el esquinazau ». Durant la période d’avril à juin 1938 eurent lieu les affrontements entre la 43ème Division républicaine et le camp franquiste. Peu à peu, les franquistes conquirent des positions reléguant les républicains vers les Pyrénées, le tout s’achevant avec l’épisode de la Bolsa de Bielsa et le retrait des troupes républicaines. Ce fut une forte et rude résistance de l’armée républicaine dotée de beaucoup moins de moyens et d’hommes, environ 8000, face à une armée franquiste de 15000 hommes appuyée par les allemands et les italiens.

     

Une fois achevée la bataille, la suite fut dure pour les combattants : les uns dans les camps de concentration français, les autres s’engageant au sein des milices républicaines alors qu’une minorité s’incorpora au camp franquiste. Une fois la guerre finie, beaucoup de membres de la 43ème Division furent emprisonnés.

Dans toutes les guerres, les civils souffrent cruellement, les habitants des Pyrénées ne furent pas une exception, leurs vies furent brisées par une guerre que la plupart ne comprenaient pas. En quelques jours, leurs troupeaux disparurent, leurs champs se vidèrent et ils durent abandonner tout ce qu’ils possédaient pour fuir vers la France. Derrière eux, Gistain, Plan, San Juan de Plan, Gavin étaient complètement détruits, en proie aux flammes des uns lors de leur retraite et des bombardements indistincts des autres.

L’exode massif de la population civile, environ 5000, vers les terres françaises, à travers les passages frontaliers des montagnes pyrénéennes fut un exemple d’organisation et de solidarité de l’armée républicaine et surtout de la population civile. Les habitants de la zone, convertis en volontaires, connaissant bien les lieux et possédant les moyens nécessaires furent les pièces maîtresses pour effectuer l’évacuation.

Les réfugiés finirent dans les camps de concentration français, dans l’Espagne républicaine, dans l’exil et pour une minorité dans l’Espagne franquiste.

        

Une fois la guerre finie, une terrible post-guerre  les attendait, la reconstruction de leurs villages et de leurs vies, dans un contexte général de pauvreté et de misère, d’implacable répression par les vainqueurs et de mise en place de nouvelles valeurs et coutumes sous la cruelle dictature militaire franquiste. 

 


 

 

2ème édition de l'évènement "Grimpeuses"  

 

 

21 sep 2019

La Capelle

C’est l’occasion parfaite de rencontrer d’autres filles motivées, d’écouter les aventures de Stéphanie Bodet et Julia Chanourdie, de grimper en foret encadrée de coaches de rêve, et de discuter lors de tables rondes autour de sujets tels que la peur de la hauteur, l’envie de progresser…

Le deuxième rassemblement de « Grimpeuses » aura lieu le 21 septembre 2019, à la Capelle.

Attention en cas de pluie le dimanche 22 septembre est le jour de réserve.

« Grimpeuses » est l’occasion de rencontrer, d’échanger, et de grimper dans le cadre incroyable qu’est la petite forêt de La Capelle et son labyrinthe de blocs de grès.

 


 

Festival des piolets d'or 2019

 

 piolets d'or 2019

 

 Ladek en Pologne

 

Du 19 au 22 septembre 2019

    


 

 

 

Montagne pour Tous 2019 – Appel à bénévoles

 

 

 

Samedi 28 septembre

 

 

L'association La Maison de la montagne propose à une centaine de personnes issues de structures sociales et/ou médico-sociales de profiter d'une journée en montagne.

Elle a besoin du soutien de volontaires pour accompagner petits et grands dans leur découverte.

Une occasion de participer à l'accessibilité pour tous.

 

Contact :  05 59 30 18 94

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

 

   


 

 

 

 1° Salon de l'escalade 15-16-17 novembre 2019 à Lyon

   

16 et 17 Novembre 2019
15 Novembre réservé aux Professionnels et Institutions

Le Double-Mixte : 19, Avenue Gaston Berger / 69100 LYON-Villeurbanne

Accès : Tram T1 et T4 Arrêt Gaston Berger, Bus C17 et C26 et nombreux parkings disponibles à proximité.

PROGRAMME

Murs de découverte escalade adaptés aux débutants,
Découvertes et test de nouveautés produits,
Promotion de sites de pratique naturels emblématiques,
Parcours ludiques pour les jeunes publics,
Contest amical de bloc,
Handi-escalade,
Conférences et projections,
Ateliers pratiques : Do-It-Yourself et Manips’
Rencontre de Personnalités inspirantes,
Dédicaces d’Auteurs et Champions,
Milieu Associatif portant des initiatives sociales, solidaires et environnementales,
Espaces conviviaux, buvette et restauration,
Magasins éphémères,
Jeux-Concours…

INFORMATIONS PRATIQUES

Billetterie en ligne ouverte le 1er juillet 2019

Possibilités de restauration et buvette sur place.

Entrée : 5 Euros – Gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés.

Invités : Romain Desgranges et Catherine Destivelle